Share

Fusion Agirc-Arrco : ce qui va changer pour vous

Le 1er janvier 2019, les deux régimes de retraite complémentaire des salariés du secteur privé fusionneront en un seul régime, le régime Agirc-Arrco, pour plus de simplicité et de lisibilité. Rappel de ce qui change pour vous.

 

1.    La fusion des points de retraite
Les points Arrco seront repris à l’identique et deviennent des points Agirc-Arrco.
1 point Arrco =1 point Agirc-Arrco.

Les points Agirc seront convertis en points Agirc-Arrco, via une formule de conversion qui garantit une stricte équivalence des droits.
Une calculette de conversion des points est disponible ici.

2.    De nouvelles conditions de départ à la retraite
Un nouveau dispositif de minoration/majoration temporaire* s’applique au montant de votre retraite Agirc-Arrco.
Si vous êtes né(e) à compter du 1er janvier 1957, et que vous demandez votre retraite complémentaire pour une date d’effet à partir du 1er janvier 2019, une minoration ou une majoration temporaire pourra s’appliquer au montant de votre retraite complémentaire.

Trois possibilités : vous demandez votre retraite Agirc-Arrco :
 

•   à la date à laquelle vous bénéficiez du taux plein au régime de base ; une minoration temporaire de 10 % pendant trois ans s’appliquera au montant de votre retraite complémentaire, et au maximum jusqu’à vos 67 ans ;

•   un an plus tard ; le montant de votre retraite complémentaire ne sera impacté par aucune minoration ;

• deux ans plus tard ou plus ; vous bénéficierez d’une majoration temporaire de votre retraite complémentaire pendant un an.

 

Pour plus d’informations sur les conditions de départ à la retraite, cliquez ici.

 

* Sont exonérés de la minoration temporaire : les retraités exonérés totalement de CSG, les retraités handicapés, les retraités au titre du dispositif amiante ou de l’inaptitude, les retraités ayant élevé un enfant handicapé, les aidants familiaux. Pour les retraités exonérés partiellement de CSG, la minoration est réduite à 5%.

Publié le 09/07/18 dans Retraite