Share

Entreprise de la Production Agricole Connaître la retraite supplémentaire

Vous avez sélectionné "Je suis une entreprise de la production et souhaite connaître le régime conventionnel de retraite supplémentaire en place dans mon entreprise ". Pour changer de situation, cliquez ici

Le régime de retraite supplémentaire de la CCN de 1952

Un régime supplémentaire pour les cadres de la production agricole

Le régime de retraite supplémentaire de la CCN de 1952 est un régime de retraite supplémentaire en points.

Géré par la CPCEA, il permet aux cadres de se constituer un revenu complémentaire en vue de leur retraite.

Tous les salariés cadres des entreprises de production agricole bénéficient de ce régime dès leur embauche , dans le cadre de la Convention Collective Nationale du 2 avril 1952.

Une cotisation unique et partagée

La cotisation, identique pour l’ensemble des cadres, est de 2,5 % calculée sur la tranche A du salaire brut annuel et de 0,5% sur les tranches B et C. Cette cotisation est répartie entre l'employeur et le salarié.

Dès l'affiliation de votre salarié, un compte individuel est ouvert à son nom. Ce compte est alimenté par les cotisations obligatoires versées par vous même et votre salarié.

Votre salarié peut également compléter son épargne par des versements individuels et facultatifs sous forme de  :

  • versements de la valeur en euros des droits inscrits dans un compte épargne temps CET), si vous en avez mis un en place, ou de jours de repos non pris, en l'absence d'un CET.
  • versements volontaires libres ou programmés

Ces versements améliorent le niveau de retraite de votre salarié tout en lui permettant de bénéficier d'avantages fiscaux.

Avantages du régime de retraite supplémentaire de la CCN de 1952

Une épargne transparente et sécurisée
Les cotisations investies génèrent l’attribution de points retraite qui se cumulent chaque année.
A tout instant, le salarié obtient le montant de sa rente d’ores et déjà acquise en multipliant son nombre de points par la valeur du point en cours. Lors de la transformation de l'épargne acquise en rente, un coefficient de majoration ou de minoration peut être appliqué en fonction de l'âge du salarié.
La valeur du point peut évoluer à la hausse ou à la baisse.

Une réversion pour le conjoint
En cas de décès du salarié, avant ou après la retraite, son conjoint survivant, dès lors qu'il a droit à une réversion par le régime de retraite complémentaire des cadres AGIRC (et à compter du 1er janvier 2019, du régime unique AGIRC ARRCO), bénéficie d'une rente égale à :

  • 60 % des droits acquis à la date du décès, en cas de décès en activité
  • 60% de la rente précédemment versée si le salarié était à la retraite lors de son décès.

 

Une information régulière
Chaque année, vos salariés reçoivent un relevé de situation des points de retraite acquis. A tout instant, ils peuvent consulter leur nombre de points acquis sur l’espace client salariés du Groupe AGRICA.